Blog de l'AVM Sud-Est

Connaissance de Soi et art de vivre


Poster un commentaire

Le Râmâyana, une Bible du leadership

Comment l’épopée plusieurs fois millénaire du Râmâyana peut-elle répondre aux questions que se posent de futurs leaders en ce XXIème siècle ? La question interpelle nos esprits cartésiens. Il en va autrement en Inde. Toutes les Business Schools du sous-continent enseignent le Râmâyana, source intarissable d’inspiration, véritable bible à destination des futurs leaders.

lire la suite…


.

.

.

.

.

.


 

Publicités


2 Commentaires

Le prisonnier de la tour

_________________________________________________________________________

Petite histoire

Ce très ancien conte indien est une belle illustration de ce que peut être la pratique de la méditation.
Il nous rappelle les valeurs de persévérance, de perception des évènements, bien au-delà des apparences.

Un homme encourut la défaveur de son roi et fut emprisonné dans une tour.
Et voilà que par une belle nuit de pleine lune, le prisonnier aperçoit sa femme, au pied de sa prison.

Pour lui venir en aide, elle enduit de miel les antennes d’un insecte, puis elle attache un fil de soie très fin au corps de celui-ci, le pose sur le mur, les antennes pointées vers la fenêtre du prisonnier.
Attiré par l’odeur du miel, l’insecte grimpe. Il grimpe et grimpe, finit par atteindre la fenêtre du prisonnier, qui s’en saisit, détache le fil de soie et libère l’insecte.
Au bout du fil de soie, il y a un fil de coton attaché. Il le tire, délicatement, doucement, très doucement.
Puis au bout du fil de coton il y a un fil de lin, puis une cordelette, et ainsi il en vient à tirer à lui une grosse corde, assez solide pour supporter son poids.
Grâce à elle le prisonnier peut s’évader et retrouver la liberté.

Ce conte est utilisé pour comprendre les bienfaits de la méditation. La persévérance est toujours payante.
Au début, cela peut paraitre insignifiant, mais les effets sont cumulatifs et à la fin, la méditation nous permet de découvrir la vraie liberté de la conscience pure.

À force de persévérance, le temps agit et la transformation a lieu. Et plus rien n’est comme avant…

Petite histoire

_________________________________________________________________________