Blog de l'AVM Sud-Est

Connaissance de Soi et art de vivre

Un cerveau intégré

Poster un commentaire

En quoi avoir un cerveau « intégré » est important ?

Traduction française avec original en fin de document.

Fred Travis, Ph.D., est directeur du « Centre de recherche sur le cerveau, la conscience et les processus cognitifs » à Maharishi University of Management à Fairfield, Iowa, Etats-Unis — le plus grand centre de recherche sur les effets de la méditation et le développement cérébral en milieu scolaire. Les recherches du Dr. Travis ont été publiées dans des journaux scientifiques de premier plan.

Vous expliquez en quoi la technique de méditation transcendantale favorise « le fonctionnement du cerveau intégré ». Ça veut dire quoi, et pourquoi est-elle importante ?

Dr Travis : Il y a différentes zones du cerveau permettant de voir, d’entendre, de penser, de sentir, de ressentir la colère et le bonheur, permettant d’agir, de décider, de planifier. Lorsque votre cerveau est sain, tous ces domaines travaillent ensemble, ils sont « intégrés ». L’intégration est importante, car votre monde, votre environnement, est en constante évolution. Vous avez besoin d’un cerveau sain, intégré qui peut évaluer où vous êtes, décider où vous voulez aller et décider ensuite les étapes pour y arriver.

Est-ce que tout le cerveau est impliqué dans ces décisions ?

Dr Travis : La partie du cerveau la plus importante pour évaluer toute l’information est le cortex associatif (les lobes frontaux). Cette partie du cerveau ne reçoit pas des informations directes provenant de l’extérieur mais centralise les informations apportées par les sens (entendre, voir, toucher, etc.). Les lobes frontaux sont comme le chef d’orchestre qui prend les talents des différentes sections de l’orchestre et les unifie en un morceau de musique unique.

On parle beaucoup du stress et du fonctionnement du cerveau. Que se passe-t-il dans le cerveau avec une expérience stressante ?

Dr Travis : Les expériences stressantes empêchent le développement des lobes frontaux. Et parmi les expériences stressantes j’inclus l’abus d’alcool et de drogues, grandir dans un foyer brisé, vivre dans la crainte de la violence et la criminalité, et même une mauvaise alimentation. Et quand il n’est pas possible de développer des lobes frontaux d’une personne, elle vit une vie primitive. L’individu ne peut planifier ses actions à l’avance. Son monde est simpliste, et il ne peut traiter seulement que ce qui lui arrive sur le moment. C’est là qu’intervient la pensée rigide : « Vous êtes soit avec moi, soit contre moi, » ou « moi et mon gang sommes bons, et tout le monde est contre nous. » Prenons l’exemple de l’alcool : la consommation d’alcool détruit les cellules du cerveau et coupe les connexions vers les lobes frontaux. Les connexions entre les lobes frontaux et d’autres régions du cerveau commencent à se développer lorsque vous avez 12 ou 13 ans et continuent jusqu’à l’âge de 20 à 30 ans. Donc si vous buvez de l’alcool pendant votre scolarité, vous faites la pire chose possible à votre cerveau et à votre vie.

Vous pouvez voir cette destruction dans le cerveau ?

Dr Travis : Absolument. Les lobes frontaux ne sont pas activés dans le cerveau des personnes violentes, qui sont impulsives, qui ne peuvent pas contrôler leurs actions. Encore une fois, ces personnes ont une vision du monde primitive. C’est juste: « Je vois la barre chocolatée ; je prends la barre chocolatée. Je vois la voiture ; je prends la voiture. Ce mec me regarde de façon drôle ; je vais lui rentrer dedans. » C’est la réalité de leur monde.

Le cerveau peut-il changer ?

Dr. Travis : Heureusement, oui! Le cerveau est en constante évolution par le biais de toutes nos expériences de vie. Peu importe les expériences du passé qui ont fermé ces circuits, le cerveau peut être changé si vous choisissez de nouvelles expériences.

Comme par exemple… ?

Dr Travis : comme le programme de Méditation Transcendantale. La recherche montre que la technique de MT permet de faire une nouvelle expérience très spécifique qui est le fondement silencieux de l’esprit actif. Il s’agit d’un état d’éveil intérieur sans attributs ou qualités particulières. Et selon les recherches, cette expérience crée un fonctionnement plus intégré dans les régions frontales du cerveau. En fait, la technique de MT est unique dans sa capacité à exercer cette partie critique du cerveau, à rendre le cerveau plus sain et en mesure de fonctionner comme un tout.

Existe-t-il des preuves de ce que vous avancez ?

Dr Travis : Dans les deux, trois premiers mois de la pratique de MT, nous commençons à voir des niveaux élevés d’intégration de la connectivité cérébrale frontale. Et, fait intéressant, cette intégration ne disparaît pas après la pratique. Au fil du temps, le fonctionnement du cerveau devient plus ordonné et il est utilisé ainsi dans l’activité quotidienne. La recherche montre que pour ceux qui ont médité pendant de nombreuses années (une moyenne de 24 ans), éveil intérieur et intégration du cerveau sont maintenus en permanence, 24h sur 24, 7 jours sur 7. Et, en vérité, cela devrait être le but de l’éducation. L’éducation ne doit pas juste enseigner les tables de multiplication, etc. L’éducation devrait également cultiver le fonctionnement intégré du cerveau afin que vous soyez capable de prendre de meilleures décisions, d’évaluer les situations avec plus de précision et de profiter plus de votre vie.

Vous dites que c’est important de commencer ce processus au cours de vos années d’étudiant. Pourquoi ?

Dr Travis : Les 20 premières années de la vie, les connexions entre les cellules cérébrales se multiplient et diminuent, la vitesse de traitement devient plus rapide et l’information a maturé. C’est le moment idéal pour construire les circuits dans le cerveau qui dureront toute votre vie. Alors, quand un étudiant terminera ses études à 25 ans avec une maîtrise ou un doctorat, il aura non seulement une maîtrise dans un domaine spécifique de la vie, mais une maîtrise de la vie elle-même. La pensée adaptée émanera du niveau le plus profond, le plus fondamental de la vie. Alors spontanément, les actions seront correctes, en harmonie avec l’environnement et les gens autour de lui. Il s’agit de l’état d’illumination et c’est la vision des possibilités offertes à tous les étudiants, quels que soient l’âge, la religion ou la nationalité, lorsque le programme de MT fait partie du curriculum scolaire.


Méditation Transcendantale et cohérence cérébrale

Durant la pratique de la Méditation Transcendantale, les tracés d’activité EEG du lobe frontal gauche et du lobe frontal droit présentent une forte cohérence constatée dès les premiers instants de la pratique.


What is the importance of an “integrated” brain?

Fred Travis, Ph.D., is director of the Center for Brain, Consciousness, and Cognition at Maharishi University of Management in Fairfield, Iowa—the world‟s largest research center dedicated to investigating the effects of meditation on brain functioning among students. Dr. Travis‟s research has been published in leading, peer-reviewed journals.

You talk about how the Transcendental Meditation technique promotes “integrated brain functioning.” What does that mean—and why is it important?

Dr. Travis: There are different areas in the brain for seeing, hearing, thinking, feeling—for anger and happiness—for acting, deciding, planning. When your brain is healthy, all these areas work together—they are “integrated.” Integration is important because your world, your environment, is constantly changing. You need a healthy, integrated brain that can evaluate where you are, decide where you want to be, and then decide on the steps to get there.

Is the whole brain involved in such decisions?

Dr. Travis: The part of the brain that is most critical for evaluating all the information is called the frontal lobes or association cortex. This part of the brain doesn’t get any direct information from outside—it puts together what the senses have brought in through hearing, seeing, touch, etc. The frontal lobes are like a conductor who takes the talent from different sections of the orchestra and puts them all together into a whole piece of music.

There is considerable talk about stress and brain functioning. What happens to the brain with a stressful experience?

 Dr. Travis: Stressful experiences keep the frontal lobes from developing. And among stressful experiences I include alcohol and drug abuse, growing up in a broken home, living in fear of violence and crime, even a bad diet. And when a person’s frontal lobes don’t develop, he lives a primitive life. He can’t—and doesn’t—plan ahead. His world is simplistic, and he can only deal with what’s happening to him right now. That’s where the rigid thinking comes in: “You’re either with me or against me,” or “Me and my gang are good, and everyone else is up against us.” Take the example of alcohol. Drinking destroys brain cells overall and cuts the connections to the frontal lobes. Connections between the frontal lobes and other brain areas start to develop when you’re 12 or 13 and continue into your late 20s and early 30s. So if you’re drinking in school, you’re doing the worst possible thing you can do for your brain—and your life.

Can you see this destruction in the brain?

Dr. Travis: Absolutely. The frontal lobes are not activated in the brains of people who are violent, who are impulsive, who cannot control their actions. Again, these people have a primitive view of the world. It’s just—“I see the chocolate bar; I take the chocolate bar. I see the car; I take the car. This guy looked at me funny; I’m just going to lay him down flat.” That’s the way their world is.

Can the brain change?

Dr. Travis: Luckily, yes. The brain is always changing through a lifetime of experiences. No matter what experiences may have happened in the past that have shut down these brain circuits, the brain can be changed if you choose specific new experiences.

 Such as…?

Dr. Travis: Such as the Transcendental Meditation program. Research shows that the MT technique provides a highly specific new experience of the silent basis of the active mind. This is a state of inner wakefulness without particular qualities or attributes. And according to the research, this experience creates a more integrated functioning in the frontal areas of the brain. In fact, the MT technique is unique in its ability to exercise this critical part of the brain —to make the brain healthier and able to function together as a whole.

Is there evidence?

Dr. Travis: Within two or three months of the MT technique practice, we begin to see high levels of integration of frontal brain connectivity. And interestingly, that integration does not disappear after the MT technique practice— increasingly and over time, that orderly brain functioning is brought into daily activity. Research shows that in those who have been meditating for many years—an average of 24 years—inner wakefulness and brain integration are maintained all the time, 24/7. And, in truth, this should be the purpose of education. Education should not just be about learning multiplication or periodic tables. It should culture integrated brain functioning as well so that you make better decisions, evaluate situations more accurately, and enjoy more of life throughout your life.

You say it is important to start this process during your student years. Why?

 Dr. Travis: For the first 20 years of life, the connections between the brain cells are increasing and decreasing, the output is maturing, and the speed of processing is getting faster. This is the ideal time to build the circuits in the brain that will last a lifetime. Then, when a student finishes his education at age 25 with a master’s or a Ph.D., he will be not only a master in one specific area of life but a master of life itself. Right thinking will arise from the deepest, most fundamental level of life. Then spontaneously, actions will be right—in tune with the environment and the people around him. This is the state of enlightenment—and this is the vision of possibilities open to any student, no matter his age, religion, or nationality, when the MT program is part of the school’s curriculum.


 

Publicités

Auteur : AVM Sud-Est

Connaissance de Soi et art de vivre : la science védique de Maharishi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s