Blog de l'AVM Sud-Est

Connaissance de Soi et art de vivre


Poster un commentaire

La sagesse de Winnie l’ourson

                                                                                                                                                                                                     

Voici Winnie l’ourson décrivant la transcendance et confirmant que n’importe qui peut faire l’expérience de l’état le plus simple de la conscience sans trop d’effort.

 winnie 1

« Parfois, si vous vous tenez sur la traverse d’un pont et que vous regardez en bas la rivière qui lentement se dérobe sous vos pieds, vous savez soudainement tout ce qui doit être connu. »

 « Ne sous-estimez pas la valeur de ne rien faire, de se balader, d’être à l’écoute de toutes les choses que vous ne pouvez pas entendre et de ne pas se faire de souci ».

« On dit rien n’est impossible, mais je ne fais rien, tous les jours. »

« Avez-vous jamais arrêté de penser et oublié de recommencer? »

                                                                                                                                                                                                     

Crédit photo : disney.org

.

.


Publicités


Poster un commentaire

Pourquoi donc la validation par la recherche scientifique est si importante ?

                                                                                                                                                         

La recherche scientifique B-A-BA

En préambule à ce Blog qui présente des articles avec de nombreuses recherches scientifiques, avant d’examiner plus avant ces résultats qui peuvent paraître incroyables et qui vont être analysés, il convient de rappeler ce qu’est une « recherche scientifique », concept trop souvent plagié devant un public néophyte qui en accepte facilement les conclusions.

Un scientifique n’est pas une personne que l’on reconnaît à sa blouse blanche et ses lunettes, parlant à la caméra dans un décor de microscopes et d’ordinateurs et montrant des schémas avec des chiffres qui disent qu’il a raison : image ancrée dans l’imaginaire collectif régulièrement utilisée en publicité pour vendre du dentifrice ou de la lessive…

Un scientifique, qu’il soit issu des sciences dures (maths, physique, chimie, etc.) ou des sciences humaines (éducation, sociologie, psychologie, etc.), ou même de la médecine, a suivi un cursus universitaire et surtout doit avoir publié des recherches, reconnues par ses pairs.
Faire partie d’un laboratoire ou d’une équipe est un premier pas certes, et il doit conduire à la publication de recherches obéissant à un protocole strict : la vérification d’hypothèses par un processus rationnel et statistiquement valable.

La recherche doit ensuite être publiée dans un journal scientifique pour faire l’objet des critiques tant positives que négatives des autres scientifiques. Le journal est reconnu pour son sérieux et suivant son auditoire possède une plus ou moins grande renommée.

Si une publication dans une université locale touche un public restreint (peu de lecteurs), il existe aussi des journaux de reconnaissance internationale comme : Science, The Lancet, Scientific American, American Journal of Physiology, International Journal of Neuroscience, Psychosomatic Medicine, The Journal of Conflict Resolution, The Journal of Mind and Behavior and Academy of Management Journal, etc.

Dans un journal à renommée internationale un panel de scientifiques relit dans les moindres détails la recherche proposée et émet toutes les critiques possibles avant d’envisager de la publier. C’est le protocole de recherche qui est critiquable dans une recherche scientifique, la partie sensible qui lui donne sa valeur « scientifique », et non pas son hypothèse de départ.

Malheureusement les temps ont changé et avec l’avènement d’internet ces règles de validité sont détournées. Comme l’explique Nicolas Chevassus-au-Louis dans son livre Malscience (extrait article SH) :  » Avec les revues dites en open access sur Internet, la lecture est gratuite mais les chercheurs payent pour être publiés… des éditeurs prédateurs ont senti la bonne affaire pour faire payer jusqu’à 1000 dollars des chercheurs désireux de publier n’importe quoi. « 


Des questions à se poser en lisant une recherche

  • est-ce un résultat applicable de façon locale ou universelle ? Les conditions géographiques, culturelles, historiques font-elles varier les résultats ? Il faudra refaire cette observation un grand nombre de fois (recherche réplicable) pour en valider le résultat comme général.
  • est-ce une recherche portant sur un nombre de cas assez important (échantillon statistiquement représentatif) ? Par exemple observer un cas particulier ne peut aboutir à directement en tirer une règle générale.
  • est-ce un résultat validé dans le temps ? Le principe de précaution demande à vérifier une hypothèse sur plusieurs années avant d’en reconnaître les effets comme valides.
  • Quelle est l’incertitude associée à la recherche envisagée ? Toute recherche se fait avec un pourcentage de réussite évalué par la probabilité d’hypothèse nulle (le « p » qui apparaît sur les graphiques, en général doit être inférieur à 5%, p<.05)

Validité à long terme

Si la recherche a été répliquée un grand nombre de fois, dans des instituts différents, dans des pays différents, au cours de nombreuses années, avec une forte probabilité de réussite ayant fait l’objet de Meta analyses (analyses croisant plusieurs recherches pour en certifier les conclusions) alors il y a l’assurance de sa rigueur scientifique et de la validité de ses conclusions.

redimension_wordpress_Collected_papers

 

C’est le cas des recherches menées depuis plus de 50 ans sur les programmes éducatifs de Maharishi tels que la technique de MT (Méditation Transcendantale), l’approche védique pour la santé, l’Ayurvéda, etc. qui sont présentées dans ce blog : plus de 600 recherches scientifiques ont été effectuées dans 250 universités indépendantes et écoles de médecines dans 33 pays : des instituts de recherche tels que Harvard Medical School, Princeton University, Stanford Medical School, University of California at Berkeley, University of California at Los Angeles Medical School (USA), York University (Canada), University of Edimburg (Écosse), University of Lund (Suède), University of Groningen (Pays-Bas), University of New South Wales (Australie)…

Les rédacteurs en chef de ces revues ont publié les études proposées parce qu’ils étaient pleinement satisfaits de la rigueur scientifique avec laquelle elles avaient été menées.

Des écoles, universités, des gouvernements à travers le monde continuent encore aujourd’hui à en reconnaître la valeur pratique.


Recommandations d’universitaires indépendants

 « On peut affirmer que l’impact potentiel de cette recherche dépasse celui de n’importe quel autre programme de recherche sociologique ou psychologique en cours. Cette recherche a été soumise avec succès à une batterie de tests statistiques plus importante que celles mises en œuvre pour la plupart des recherches dans le domaine de la résolution des conflits. Je pense que ce travail et la théorie qui l’explique méritent d’être considérés avec le plus grand sérieux tant par les universitaires que par les hommes politiques. »
David Edwards, Ph.D., professeur en sciences politiques à l’université du Texas, Austin, Etats-Unis.

 

« Dans les études sur l’impact de l’effet Maharishi sur les conflits que j’ai examinées, je n’ai rencontré aucune erreur méthodologique ; les résultats obtenus dans un grand nombre de tests de ces travaux, dans des situations géographiques et conflictuelles différentes, sont cohérents. Aussi surprenant que cela puisse paraître, je pense que nous devons prendre ces études au sérieux. »
Ted Robert Gurr, Ph.D., professeur émérite en sciences politiques à l’université du Maryland, Etats-Unis.

 

« Les hypothèses ont assurément fait tiquer nos relecteurs. Mais le travail statistique est rigoureux. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Quand on peut contrôler statistiquement un aussi grand nombre de variables, comme c’est le cas dans ces études, les résultats n’en sont que plus convaincants. Ce travail indique de toute évidence que nous disposons désormais d’une nouvelle technologie pour générer de la paix dans le monde. »
Raymond Russ, Ph.D., professeur en psychologie à l’université du Maine, Etats-Unis ; éditeur du Journal of Mind and Behavior.

 

« J’ai suivi les recherches sur l’effet Maharishi (l’Approche Maharishi de la Défense fondée sur le champ unifié) au fur et à mesure de leur développement depuis 20 ans. Il existe désormais un ensemble d’évidences cohérentes et convaincantes pour affirmer que cette approche offre une solution simple et rentable à la plupart des problèmes sociaux auxquels nous faisons face aujourd’hui. Ces recherches et leurs conclusions sont tellement fortes qu’elles sont, pour les responsables des politiques gouvernementales, un appel à l’action. »
Huw Dbcon, Ph.D., professeur d’économie à l’université de York, Angleterre.

 

Enfin le rédacteur de l’International Journal of Neuroscience, Sidney Weinstein (qui lui non plus ne pratique pas la technique de Méditation Transcendantale) est très clair sur ce point : « L’International Journal of Neuroscience a accepté plusieurs études sur la technique de Méditation Transcendantale ces dix dernières années car elles correspondaient à ce que l’on attend d’une étude scientifique rigoureuse. Deux prix Nobel faisant partie du comité de lecture, ainsi qu’un groupe de scientifiques provenant des meilleures universités de chaque continent, jugent la valeur scientifique de chaque article proposé. Ces scientifiques n’ont jamais émis de doute sur l’intégrité ou la valeur scientifique des articles sur la technique de Méditation Transcendantale. »

En 1995, deux des recherches de l’époque, A randomized Controlled Trial of Stress Reduction for Hypertension in Older African American (décembre 1995) et Usefulness of the Transcendantal Meditation Programme in the Treatment of Patients with Coronary Artery Disease (novembre 1995) ont été présentées lors du symposium de l’American Heart Association et ont été publiées dans The American Journal of Cardiology. De nombreux articles de presse se sont faits l’écho de cette publication dont un du Washington Post, l’un des principaux journaux américains.

 En 2013 la prestigieuse Académie de Cardiologie Américaine AHA a officiellement recommandé la pratique de la Méditation Transcendantale comme seule méthode de méditation efficace pour lutter contre les effets de l’hypertension (consulter l’article ici).


Pourquoi les recherches sur l’effet Maharishi ont-elles fait couler beaucoup d’encre ?

L’hypothèse présentée dans les recherches scientifiques de ces articles a initié une véritable « révolution » qui a ouvert la porte à un changement de paradigme drastique sur notre compréhension du monde et qui divise toujours la communauté scientifique.

Effet_Maharsihi_Couverture 

En effet ces recherches mettent en évidence qu’un groupe de personnes pratiquant les technologies de la conscience de Maharishi (Méditation Transcendantale et programme de MT-Sidhi) ont une influence sur la santé et le comportement des pratiquants, mais aussi sur la société dans son ensemble, à savoir une influence d’harmonie et de paix mesurée par la diminution du nombre de crimes, d’hospitalisations, d’accidents de la route et même de conflits armés.

Les résultats validés ont ainsi une portée éducative, sociale et politique qui interpelle chacun d’entre nous et nous fait réfléchir à nos choix de vie.


Un champ de conscience comme fondement de la vie

Ces résultats ont été vérifiés et ne peuvent être remis en cause de façon scientifique. Ce qui était jusqu’alors un discours fondé sur une conviction intime et subjective est maintenant abordé comme une réalité validée scientifiquement.

La révolution (au sens littéral du terme) amenée par ces recherches est réelle. Elle retourne le paradigme de notre compréhension du monde qui était « Le cerveau secrète la pensée comme le foie secrète la bile » et le transforme en « La conscience produit la matière ».

Dans l’ancien paradigme, la matière est le fondement de la vie est une appréciation « matérialiste » de la vie.
Dans le nouveau paradigme, la conscience est à la source de la matière, le fondement de la vie est une appréciation « spirituelle » de la vie.

Déjà la physique quantique avait commencé un questionnement dans cette direction : le champ unifié des forces fondamentales et des particules comme fondement de notre univers.

Les expériences menées par ces groupes de méditants générateurs de cohérence (voir l’article sur l’expérimentation « Un groupe pour un gouvernement ») sont la démonstration scientifique à l’échelle humaine et planétaire qu’un champ de conscience pure est le fondement de la vie, et qu’il est accessible à tous, pour le bien de tous.


Science avec conscience

Ce changement de paradigme entraine un changement de perception de la vie au niveau de la personne et un changement de comportement au niveau sociétal. Cela se traduit par plus d’intelligence et de responsabilité envers soi et son environnement.
Mais tout changement profond engendre à ses débuts peurs et résistances, car le temps est nécessaire pour faire le deuil de nos anciennes habitudes.

La conscience est première et la matière en découle, ceci peut sembler contredire tous les principes sur lesquels sont fondées les sciences occidentales et ouvrir la porte à un inconnu… déjà investigué par les grandes traditions millénaires (médecine ayurvédique, chinoise,…) dont la connaissance a passé l’épreuve du temps, bien au-delà de la période d’étude demandée par notre principe de précaution.

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. » – Rabelais

                                                                                                                                                         


Poster un commentaire

M.V.V.T. – Vibration védique

                                                                                                                                                                                                  

Les sons védiques

La Technologie Maharishi de Vibration Védique  MVVT utilise la connaissance et la technologie ancestrale des sons védiques pour améliorer la vie des personnes souffrant de douleurs ou de maladies chroniques. Ce n’est pas un “traitement médical” à proprement parler, mais un moyen naturel de rétablir l’équilibre dans la physiologie.

Des améliorations considérables ont été notées pour de nombreux désordres, et même des désordres très anciens.


Une technique traditionnelle validée par la recherche scientifique

MVVT

Depuis des milliers d’années, le Véda et la littérature védique sont reconnus comme les expressions de la connaissance totale de la loi naturelle, les expressions de l’intelligence interne de la nature qui maintient et fait évoluer la vie humaine et la vie de l’univers.

La parole est composée de sons et de significations. Les sons védiques provenant du Véda et de la littérature védique sont des vibrations fondamentales qui structurent l’univers matériel, dont le corps humain fait partie.

Cette compréhension de l’univers a été validée par le professeur Tony Nader, M.D., Ph.D., qui a mis en valeur la corrélation exacte entre la structure des vibrations védiques et la structure et la fonction de la physiologie humaine. Cette découverte a été décrite dans son ouvrage : « La physiologie humaine, expression du Veda et de la littérature védique ».

Elle a expliqué et rendu logique et rationnel le traitement des désordres ou dysfonctionnements de la physiologie et de la conscience à partir du niveau fondamental du fonctionnement de la physiologie, l’intelligence interne du corps.

Recherches scientifiques associées


De la douleur au soulagement

Il est remarquable de constater la rapidité et la facilité de transformation suite à l’application de la Technologie Maharishi de Vibration Védique. Un état physiologique désordonné ou perturbé se transforme soudainement en un état ordonné et agréable.

L’explication scientifique d’une telle transformation peut être trouvée en physique dans les découvertes récentes des théories d’auto-organisation et des théories du chaos. Une des découvertes les plus importantes est le principe qu’une petite impulsion d’ordre peut transformer le chaos, ou le désordre, en ordre.

La Technologie Maharishi de Vibration Védique utilise un principe simple : par une vibration védique subtile, la douleur se transforme en une sensation agréable, un fonctionnement anormal de la physiologie est transformé en un fonctionnement normal ; l’intelligence interne du corps est animée et revitalise la physiologie.

Il vous faut choisir les désordres dans la liste qui est disponible au bureau des cours. Si le ou les désordres que vous voudriez soumettre à l’attention des experts de MVVT ne s’y trouvent pas, nous consulter.

Le prix d’une consultation de MVVT dépend du nombre de désordres. Ce qui détermine celui-ci n’est pas seulement le nombre d’affections, mais surtout le nombre de parties du corps affectées (par ex. arthrose avec douleurs au genou ET au dos : 2 localisations, ce qui fait 2 désordres ; sensations de brûlure et/ou démangeaisons de la peau dans le dos ET les jambes : 2 désordres, etc.).

Chaque consultation consiste en 3 sessions allant de 30 mn à plus de 120 mn chacune selon le nombre de désordres choisis, repos inclus. Les 3 sessions sont réparties sur 2 à 3 jours différents, selon l’avis des experts védiques pour chaque cas particulier. Il faut donc consacrer 2 à 3 jours minimum à une consultation de MVVT et de préférence ne pas voyager le même jour que le traitement. 


Un témoignage

« Je souffrais depuis quelques mois de douleurs cervicales et d’un blocage du cou, à tel point que poser la tête sur l’oreiller devenait difficile. Différents traitements essayés y compris les anti-inflammatoires ne soulageaient que brièvement. Les séances de MVVT ont rapidement amené une amélioration de la douleur ainsi que de la mobilité du cou, de plus de 80 %. L’amélioration s’est poursuivie les jours suivants et persiste depuis, permettant la reprise des activités quotidiennes et des asanas. »      – P.G


Pour plus d’informations

Secrétariat national MT

ou bien nous contacter directement.

.

.

                                                                                                                                                                                                  


Poster un commentaire

Jyotish

                                                                                                                                                                                                    

Jyotish – L’astrologie védique

Maharishi Jyotish est l’une des 40 branches de la Science Védique Maharishi. C’est une science de précision mathématique qui comprend la connaissance des cycles de temps qui causent toute transformation. Du point de vue de Maharishi Jyotish nous comprenons comment les lois naturelles sont responsables pour tous les changements et développements dans la vie de la personne et comment la vie, comme la nature même, se développe en étapes consécutives d’évolution dès le moment de la naissance.

Jyotish est le nom sanskrit pour la technologie de la prédiction ou l’astrologie. On peut mieux profiter du support de la nature via la consultation de son horoscope. L’astrologie est une technologie et une science pour connaître le passé, le présent et le futur. Le but du Jyotish est en partie la prévention. Mieux vaut prévenir que guérir est un ancien proverbe. En connaissant le futur il est possible de neutraliser des influences négatives. Ainsi on prévient le danger avant qu’il ne se manifeste.

yagya_pond

L’astrologie védique fait écho au principe que toutes nos pensées, sentiments, et actions, ont une influence sur l’environnement, proche et lointain. Cette influence rebondira à nouveau sur nous. Ce phénomène est similaire au fait de jeter un caillou dans un lac : cette action produit des ondes, qui voyagent ensuite sur toute la surface du lac. A partir d’un certain moment dans le futur, les ondes refluent et puis reviennent à leur point d’origine. La science et la technologie du Jyotish Maharishi permettent de calculer, et ainsi de prédire, la quantité et la qualité des influences créées par nos actions passées et qui ne peuvent que nous revenir, à un certain moment et à un endroit particulier.


Janma Kundali

L’horoscope de naissance ou le Janma Kundali tient compte des signes du zodiaque et des planètes.

jyotish_grahas

Leur influence sur l’individu ou sur un groupe de personnes peut être déterminée d’une façon très précise et est notée dans les douze maisons de l’horoscope qui symbolisent des domaines spécifiques de la vie comme la profession, les parents, le mariage, etc. Ainsi on peut déterminer quelle est l’influence d’une certaine planète sur un certain domaine de la vie. Le résultat final est un horoscope de naissance ainsi qu’un calendrier indiquant les périodes principales dans la vie d’une personne.

jyotish_birthtime

Dans chaque période il y a une nouvelle position des planètes et des influences différentes jouent leur rôle. La tâche de l’expert Maharishi Jyotish est d’interpréter correctement toutes les combinaisons d’influences sur base de la connaissance védique et de les expliquer. Malgré l’existence de règles d’interprétation, l’exactitude de la prédiction est surtout basée sur la longue expérience dans ce domaine d’astrologie védique. Les experts en Maharishi Jyotish sont éduqués très jeunes dans des familles indiennes qui sont liées à cette connaissance transmise de père en fils ou de professeur à élève. Dans ce sens, leur expérience et leur notion sont plus riches et plus larges qu’un astrologue courant. Pour une décision importante, il est donc conseillé de s’adresser à un expert en Maharishi Jyotish.


Le Véda et la littérature védique dans la physiologie humaine

Le Docteur Tony Nader, diplômé de médecine (M.D.) et titulaire d’un Ph.D., en sciences cognitives et neurologie, a été désigné par Maharishi comme son successeur à la tête du mouvement international. Sous la direction de Maharishi, il a fait plusieurs découvertes fondamentales dans le domaine de la science védique.

Dans son livre « La Physiologie Humaine expression du Véda et de la littérature védique », le Dr Tony Nader explique et détaille comment il existe une exacte corrélation entre la structure des vibrations védiques et la structure et les fonctions de la physiologie humaine.

« Le corps humain est une réplique du Véda, dit le Dr Nader. Les sons du Véda sont l’intelligence qui structure la physiologie humaine. Ils sont utilisés dans les technologies Maharishi pour éveiller un fonctionnement plus ordonné…»

Tony Nader book


Maharishi Jyotish et contreparties cosmiques

En relation avec cette découverte l’on a constaté que chacun de ces quarante aspects avait son équivalent dans la structure de la physiologie cosmique : la structure du système solaire et celle de l’univers galactique. Ces équivalents cosmiques ont une influence directe sur la physiologie, l’esprit et le comportement de l’individu. Ils influencent chaque aspect de la santé en permanence, de jour en jour, de saison en saison et d’année en année.

jyotish_counterparts

Le point fondamental de cette connaissance est la découverte des équivalents de la physiologie humaine dans la physiologie de notre système solaire. Il existe un soleil, une lune, des planètes et des étoiles dans notre physiologie de la même manière qu’il existe un soleil, une lune, des planètes et des étoiles dans le ciel.

La règle d’or de l’approche védique de la santé requiert que la relation entre la vie individuelle et la vie cosmique soit parfaitement établie.


Yagya et harmonie

Le programme des Yagya Maharishi est un outil majeur de prévention en Ayurvéda Maharishi, utilisé de pair avec le Jyotish Maharishi. Les yagyas sont une technologie védique de la conscience capable de rétablir une relation équilibrée entre l’individu et ses équivalents cosmiques. Elle permet à tous les aspects de l’intellect, de l’esprit, des sens, du corps et du comportement d’être en accord avec le pouvoir évolutif de la loi naturelle.

La recherche scientifique montre que la récitation védique favorise la cohérence dans le fonctionnement du cerveau, qui est la base pour une conscience épanouie, que ce soit au niveau individuel, national ou international.

Maharishi encourage les gouvernements à créer « un groupe pour un gouvernement » en utilisant ces technologies védiques afin de faciliter une conscience nationale cohérente, qui est la fondation pour la croissance du pays.

Note : Ces techniques védiques de mémorisation et de transmission du savoir par les pandits en Inde ont d’ailleurs été reconnues par l’UNESCO «Patrimoine oral et immatériel de l’humanité ». Et de part ses statuts, l’UNESCO ne s’occupe pas de religion. source : http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00062.


Pour aller plus loin

Jyotish office banner

site en anglais : http://www.maharishiyagya.org

.

.

                                                                                                                                                                                                    

 


Poster un commentaire

Gandharva Véda

                                                                                                                                                                                            

Vivre en accord avec les rythmes de la Nature

Le Gandharva Véda Maharishi est la musique classique de la culture védique ancienne de l’Inde. Elle est la musique éternelle de la Nature dont elle reproduit les rythmes. Elle est l’essence de la Nature exprimée sous forme musicale.

gandharva

Il y a des milliers d’années en Inde, la terre du Véda, des musiciens inspirés, capables d’entendre les rythmes et les fréquences profondes de la nature, jouèrent ces mélodies aux moments appropriés afin d’amener la paix et l’harmonie à leur pays, et la santé parfaite à leur peuple. Cependant, avec l’écoulement des siècles, la connaissance et le but de cette musique en vinrent à être perdus.

Grâce à l’inspiration de Maharishi Mahesh Yogi, de nombreux musiciens parmi les plus éminents de l’Inde d’aujourd’hui participent à la renaissance de cette musique partout dans le monde, recréant par là son pouvoir presque magique à soigner et à nourrir la planète.

Si l’on pouvait entendre les changements de fréquences lorsque les premiers rayons de l’aube apparaissent, pendant les heures dynamiques de midi ou durant le profond calme de la nuit, on entendrait alors les fréquences de la musique Gandharva Véda. Ces mélodies sublimes neutralisent le stress et les tendances négatives dans l’environnement. Elles renouvellent nos rythmes biologiques, en accordant notre physiologie avec les cycles quotidiens de la nature.


Musique pour toutes les tranches horaires

La musique du Gandharva Véda divise la journée en 8 périodes de 3 heures appelées Prahara. Selon le moment de la journée les rythmes et les sons seront différents. Les 8 périodes sont: de 4 à 7h, 7-10h, 10-13h, 13-16h, 16-19h, 19-22h, 22-1h, 1-4h.


Gandharva Véda et Ayurvéda

L’Ayurvéda Maharishi remarque que ces cycles quotidiens que l’on trouve dans le corps humain se produisent aussi dans la nature. C’est ainsi qu’à certains moments de la journée, le dosha vata domine dans la nature, et qu’à d’autres moments, ce sera pitta ou kapha. Ces cycles se trouvent reflétés dans le fonctionnement de la physiologie humaine.

Par exemple, à la tombée de la nuit, la nature se calme tout naturellement pour se préparer à dormir, manifestant ainsi les qualités plus lourdes et plus lentes de kapha. Ceci contraste avec les impressions vata du soleil levant, faites d’activités, de vibrations légères, d’énergie vibrante, et de chants toniques. On peut dire qu’il y a différentes fréquences de la nature durant ces différents moments de la journée. Les fréquences et les rythmes variés de la musique du Gandharva Véda correspondent à ces fréquences naturelles.

Jouer le bon raga au bon moment aide à rééquilibrer et à maintenir cet équilibre naturel dans l’environnement en animant et en vivifiant les cycles et les fréquences de la nature.

Vous pouvez créer de la sorte un environnement plus équilibré et plus harmonieux en jouant les morceaux choisis appropriés de la musique du Gandharva Véda.


Pour aller plus loin

Visionner et écouter les artistes du Gandharva Véda Maharishi en concert

gandharva banner website

https://maharishigandharva.wordpress.com/

.

.

                                                                                                                                                                                            


Poster un commentaire

Un groupe pour un gouvernement

                                                                                                                                                       

Paix mondiale et « Effet Maharishi »

La recherche scientifique a découvert que dans les villes où 1% seulement de la population pratique la technique de Méditation Transcendantale, il se produit une diminution des taux de criminalité, ce qui traduit une croissance de l’ordre et de l’harmonie dans ces villes.

Effet_Maharsihi_Couverture

Ce phénomène de croissance de la cohérence dans la conscience collective de toute une société a été nommé Effet Maharishi par les scientifiques, car Maharishi en avait annoncé la réalisation dans les tout premiers temps de son mouvement.

L’Effet Maharishi établit le principe selon lequel la conscience individuelle agit sur la conscience collective. L’Administration mondiale Maharishi par la loi naturelle a réussi à développer la paix chez l’individu, et ce faisant elle a donné naissance à une entreprise mondiale visant à créer sans effort une société idéale, le Paradis sur Terre. Une société où l’éducation est idéale, la santé parfaite, le progrès dynamique et où la paix et l’harmonie prédominent au sein de la famille des nations.


Le programme de MT-Sidhi

Le programme de MT-Sidhi est un aspect avancé de la Méditation Transcendantale. Ce programme exerce la personne à penser et à agir à partir du niveau de la conscience transcendantale ; il renforce considérablement la coordination entre le corps et l’esprit, il développe l’aptitude à éveiller la loi naturelle dans tous les aspects de la vie, et nous aide à réaliser nos désirs.


L’effet Maharishi étendu

En 1976, avec l’introduction du programme plus avancé de MT-Sidhi, et notamment du vol yogique, l’on s’attendait à ce que l’influence de cohérence produite sur la conscience collective soit plus prononcée.

Le premier test important a eu lieu en 1978 durant la campagne mondiale de Maharishi pour une société idéale, réalisée dans 108 pays. On a noté partout une réduction de la criminalité.

Cette recherche à l’échelle mondiale a mis en évidence une nouvelle formule : la racine carrée de un pour cent d’une population donnée pratiquant le programme de Méditation Transcendantale et de MT-Sidhi, matin et soir en groupe, en un même endroit, est le nombre de personnes requis pour neutraliser les tendances négatives au sein de cette population et y développer des tendances positives.


L’effet Maharishi mondial

La recherche a montré que des groupes de personnes pratiquant le vol yogique – toutes ces personnes font l’expérience d’une forte cohérence des ondes cérébrales – créent de la cohérence dans la conscience collective et génèrent une influence unificatrice et intégratrice dans la société. On note alors une diminution des tendances négatives dans la société (criminalité, accidents, maladies) et un accroissement des tendances positives dans les domaines sociaux, économiques et politiques. Les études scientifiques sur ce phénomène ont démontré qu’un groupe d’au moins 7000 personnes pratiquant le vol yogique peut réduire les tendances violentes et négatives à l’échelle du monde entier, et produire un effet de cohérence planétaire.

C’est la pratique en groupe de 7000 personnes pratiquant le vol yogique (7000 est approximativement la racine carrée de un pour cent de la population mondiale) lors de trois « Assemblées pour la paix mondiale » ayant duré de deux à trois semaines chacune aux États-Unis, en Hollande et en Inde, qui est à l’origine du principe de l’Effet Maharishi Mondial.

Effet MMY 5

Le secret de L’Effet Maharishi Mondial est un phénomène connu en physique sous le nom « d’effet de champ ». Il s’agit de l’effet de cohérence et de positivité produit à partir du champ de corrélation infinie. Ce champ autoréférent et de moindre excitation de la conscience est le champ de conscience transcendantale ; il est à la base de la création et imprègne partout la vie.


Un groupe pour un gouvernement

Chaque gouvernement devrait disposer d’un groupe de personnes pratiquant le vol yogique – ce qu’on appelle « un groupe pour un gouvernement » – qui serait établi dans la capitale du pays et dont le rôle serait d’assurer la réussite du gouvernement dans tous les domaines. Grâce à l’établissement « d’un groupe pour un gouvernement », la conscience nationale s’alignera avec le gouvernement de la nature, avec le pouvoir évolutif de la loi naturelle qui administre toute la création dans un ordre parfait. Grâce au soutien de la loi naturelle, l’harmonie et les tendances positives se développeront dans la vie de la nation. Les problèmes se dissiperont de la même façon que l’obscurité se dissipe au lever du soleil.

En 1993, Washington DC a été l’objet d’une expérimentation faisant appel à 4000 pratiquants du programme avancé de MT-Sidhi, et du vol yogique afin de démontrer scientifiquement l’efficacité d’un tel programme pour réduire le crime.

Contre toute attente des officiels de la police et du conseil municipal la criminalité a diminué à partir de la 4ème semaine d’assemblée, jusqu’à atteindre -23,3% en fin d’expérimentation. La probabilité statistique de ce résultat dû à de la chance a été inférieure à 2 en 1 milliard (p<.000000002). Les résultats ont été supervisés par un comité de surveillance indépendant de 27 membres constitué de sociologues et criminologues de grandes universités, représentants du service de police et gouvernement du district fédéral de Columbia.

Lire le rapport détaillé. 

Effet_Maharishi_Washington


Pour aller plus loin

MMY small

Une conférence de presse de Maharishi sous-titrée en français sur la possibilité d’établir ainsi la paix mondiale (2002).


Recherches scientifiques publiées sur l’effet Maharishi

Effet MMY 6 Effet MMY 1 Effet MMY 2 Effet MMY 3 Effet MMY 4                                                                                                                                                        

crédit graphiques : Global good news

.

.

.


Poster un commentaire

Sthapatya Véda

                                                                                                                                                        

Vivre en accord avec la loi naturelle

Le Sthapatya Véda Maharishi est l’une des quarante disciplines de la littérature védique. Il traite des lois de structuration et de construction. Son but est que toute création humaine soit structurellement et fonctionnellement en harmonie avec la création de la nature, la création de la loi naturelle.

Cette science védique de l’architecture ou science védique de la construction est le système même de la nature ; ce système harmonise la vie individuelle avec la vie cosmique. Toute structure conçue et créée par l’homme devrait être en conformité avec les lois de la nature responsables de la structuration pour qu’elle soit en harmonie avec la structure de l’univers, l’expression de l’intelligence cosmique.

La connaissance védique du Sthapatya Véda – le vastu vidya – a pour but de maintenir la vie individuelle en harmonie avec la vie cosmique, et de veiller à ce que l’individu ne souffre pas d’une mauvaise influence produite par l’environnement qu’il a créé autour de lui (sa maison, son village, sa ville, etc.).

La science de l’architecture védique n’est pas une question de croyance ou de foi ; elle est aussi concrète que la nature du feu qui est de brûler ou de la glace qui est de refroidir.

sthapatya-house

« En général, les gens ne savent pas que l’orientation (nord, sud, est, ouest) des constructions résidentielles ou professionnelles, contribue considérablement à la réussite et au progrès dans la vie professionnelle, et à une bonne santé, au bonheur et à la richesse sur le plan individuel.
Un très grand nombre de maladies, de malheurs, de souffrances peuvent être éliminés simplement en vivant et en travaillant dans des maisons et des bureaux correctement orientés » -Maharishi


Maharishi parle du Sthapatya Véda

Activer les sous-titres en français


Vastu Vidya

Le Sthapatya-Véda Maharishi utilise trois principes fondamentaux. Ces principes émanant du Vastu-vydia, sont immémoriaux et universels. Leur application n’en est pas moins pour autant individuelle et spécifique.

vastu_building

  1. Le principe d’orientation correcte

La direction correcte est déterminée par la course du soleil, l’influence la plus forte de la nature sur terre. En nous accordant à l’intelligence du soleil. source de vie et de matière, nous nous accordons à l’univers. Chaque direction a une qualité et une signification spécifiques. L’orientation du bâtiment amène certaines qualités de cette direction choisie au bâtiment, a ses habitants et même à ses visiteurs

L’est, direction du soleil levant, est la direction idéale pour l’entrée principale. Ceci est autant valable à l’échelle d’un bâtiment qu’à l’échelle d’une ville ou d’un pays. Les textes védiques stipulent que l’entrée sud de toute construction est néfaste. Elle amène des influences négatives au pays et à ses habitants ou aux résidents d’un bâtiment : discorde, maladies et ruine. Il faut donc privilégier l’est.

  1. Le principe de proportions correctes

Ce principe vise à créer une harmonie entre les différents éléments d’un bâtiment. La symétrie est la règle d’or de la proportion ; c’est 1’ordre parfait. Chaque partie est consciente de sa position par rapport à celle de chaque autres partie. Nous savons ainsi toujours on nous sommes. Nous

ne perdons pas de vue la totalité. Les dimension et les proportions du bâtiment sont toujours calculées selon une formule très ancienne en six parties, l’Ayad, en référence au Nakshatra de naissance du propriétaire (constellation dans le ciel au moment de naissance). C’est un moyen de relier les proportions du terrain, du bâtiment et des pièces à l’influence du soleil, de la lune et des planètes. Ce principe relie ainsi de façon vivante l’individu à la vie cosmique.

  1. Le principe de l’emplacement correct

Dans la nature, chaque chose est à sa place. Dans le corps humain, chaque organe est à sa place, avec sa structure et ses fonctions. Toute la structure de le vie se reflète dans ses composants. Le Sthapatya-Véda Maharishi propose donc les connaissances précises et les formules pour l’emplacement des pièces dans la maison et le choix de leur fonction propre dans l’ensemble du bâtiment selon la course du soleil. Lors de son mouvement d’est en ouest, le soleil produit des énergies différentes qui doivent correspondre aux activités spécifiques des différentes pièces d’un bâtiment. De cette façon, Ia nature est toujours favorable à tous les aspects de nos activités quotidiennes. Sur un plan très pratique, elle rendra alors la vie plus confortable, plus réussie et plus plénifiante. Ainsi l’atmosphère de la chambre à coucher doit être douce et sereine afin d’amener un sommeil profond et réparateur, source de vitalité physique et mentale. La salle à manger devrait stimuler l’appétit et le bureau inspirer la clarté de l’esprit et l’efficacité.

Différentes autres considérations méritent d’être prises en compte, comme l’utilisation de matériaux de construction non-toxiques et naturels tels que le bois ou la brique. Un bon système de ventilation pour maintenir l’air pur et énergisant doit être installé. La construction avec des murs d’épaisseur appropriée permettront d’économiser l’énergie.


Pour aller plus loin

Bureau Vastu France

Vastu bureau

.

.